right_top.png

Tuesday 20 August 2019
 
 

Bariza khiari, Membre de la commission de l'économie, du développement durable et de l'aménagement du territoire.

Bariza Khiari, née Debbah, est une personnalité politique française, sénatrice de Paris dans le groupe socialiste. Membre de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

Militante du MRAP, de la FCPE du lycée Janson-de-Sailly (dans lequel ses trois enfants ont effectué leur scolarité) et de la CFDT
(dont elle a été secrétaire adjointe de la section du ministère du Tourisme), elle est engagée politiquement depuis la fin des années 1970.
Farouche opposante des « statistiques ethniques »5), elle est l'une des fondatrices du Club XXIe siècle (aux côtés de Rachida Dati ou Rama Yade).

Elle déclare : « Je suis musulmane sunnite de rite malékite et de tradition soufie. Et notre islam, comme celui de la grande majorité
des musulmans, est un islam complètement apaisé, ouvert, tolérant, en cohérence avec la tradition laïque française6. » Bariza Khiari
est membre du groupe sénatorial Amitié France Maroc.

Au sein du Parti socialiste, elle est membre du Conseil national et du Bureau national. Elle est l'une des principales animatrices
du mouvement « Rassembler à Gauche », qui fédère les fabiusiens.

Conseillère d'arrondissement de Paris (16e arrondissement), elle a été élue sénatrice de Paris le 26 septembre 2004. Elle était en
2004, avec Alima Boumediene-Thiery, la seule personne de culture musulmane de métropole élue au Sénat. En 2004, elle a été élue
« sénatrice de l'année » par le jury du prix du trombinoscope.

Elle est à l'origine d'une proposition de loi limitant les emplois fermés aux étrangers, adoptée à l'unanimité au Sénat le 11 février 2009