right_top.png

Tuesday 20 August 2019
 
 

Christian Malard est un journaliste, Directeur de rédaction, il est actuellement responsable du service étranger de France 3.

Christian Malard est un journaliste, Directeur de rédaction, il est actuellement responsable du service étranger de France 3.

Christian Malard débute sa carrière en tant que chroniqueur sur RTL avec le soutien de Philippe Bouvard au début des années 1980.
En 1987 il participe à l'aventure de La Cinq, chaîne de télévision nouvellement créée en France, et entre à la rédaction en tant
que chroniqueur politique étrangère. Il couvre la guerre du Golfe depuis Washington. Lorsque La Cinq disparait en 1992, il rejoint
la rédaction de FR3 et dirige le service étranger de la chaîne publique.
Il s'occupe principalement des interviews de personnalités politiques étrangères de premier plan, tel les chefs d'États. Ayant ses entrées dans la diplomatie internationale, il a interviewé l'ensemble des présidents des États-Unis depuis Jimmy Carter jusqu'à Georges W. Bush à plusieurs reprises1. Lors des attentats du 11 septembre 2001 il commente en direct sur France 3 le déroulé des événements, mettant en exergue dans son analyse la responsabilité  d'Oussama Ben Laden et d'Al-Qaida en relatant des informations reçues par l'un des proches du gouvernement israélien

Aux côtés de Bernard Vaillot, il réalise l'entretien de Nicolas Sarkozy qui est diffusé la veille du 14 juillet 2009. Les deux
journalistes ont choisi l'axe de la politique étrangère pour aborder l'interview. Cette émission a été accusée de complaisance
par une partie de la presse, plus particulièrement au sujet des extraits de témoignages de figures politiques européennes envers
le président français. Ainsi, selon Le Figaro, « les commentaires des personnalités invitées à donner leurs avis sur Nicolas Sarkozy
oscillent entre l'hagiographie et l'humour »3. Cette opinion est partagée par Charles Bremner, correspondant du Times4.
Christian Malard intervient également sur la chaîne d'information américaine CNN pour le traitement de sujets concernant la France.
L'association France-Euro-Méditerranée (F.E.M.) rassemble des femmes issues d'horizons divers, dans tous les domaines de la société civile. L'objectif de F.E.M. est de faire reculer l'exclusion et la discrimination sous toutes leurs formes, par la présentation de modèles identificatoires positifs.
Les Lauréates 2010 sont:
.Sonia Mabrouk, présentatrice vedette de la chaîne Public Sénat (France-Tunisie)
.Isabelle Auclair-Schwartz, sauvegarde du patrimoine culturel (France)
.Ece Ege, styliste (Turquie)
.Amélie Esséssé, architecte (France-Cameroun)
.Sylvia Filus, musicienne (Pologne)
.Fatima Guemiah, artiste peintre et action culturelle (Maroc)
.Hawa Keïta, aide à l’enfance et à la famille dans le sens de l’inter culturalité (Mali)
.Louisa Ragot, coaching et formation à l’interculturel (Algérie)
.Elisa da Conceiçào Ferreira Coelho Vaz, coordinatrice au Portugal du retour volontaire des migrants (Portugal-Angola)
Sylvia Filus - compositeur, orchestrateur et consultant musical.
La remise du trophée de la Réussite au Féminin s’est déroulée le 14 décembre 2010 dernier dans les salons de l'Hôtel de Lassay à l’Assemblée Nationale. Dix femmes de différents domaines d’activités qui se sont illustrées, chacune dans son domaine, par leurs talents, leur savoir-faire, leur volonté de réussir et leur dynamisme ont été récompensées par France Euro-Méditerranée présidée par Madame Lila BOUKORTT qui a initié ce prix afin de rendre hommage aux femmes. Isabelle Auclair-Schwart restauratrice à Institut National du Patrimoine, Ece Ege créatrice designer, Amélie Esséssé Architecte, Sylvia Filus compositeur chef d’orchestre, Fatima Guemiah plasticienne, conseillée culturelle et artistique, Hawa Keïta ethnologue, Sonia Mabrouk journaliste, Louisa Ragot formatrice en interculturel, Elisa da Conceiçaao Ferreira consultante Equal Migrations et Développement ; ce sont ces neuf lauréates qui par leur talent et leur art, offre un modèle d’identification de la réussite. Elles ont reçue chacune le trophée une œuvre de sculpture réalisée par Lila Boukortt et une calligraphie en enluminure persane avec un poème et le nom de chaque lauréate calligraphié par le grand Maître Thoweidi Tabari.