right_top.png

Wednesday 13 December 2017
 

Nacer Boudiaf

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

pub news

 

nacer_boudiaf_questions_reponses.jpg Mohamed Boudiaf, le seul chef d'État qui a permis au peuple de renouer avec l'espoir.

 

Le 29 juin 1992, au cours d'un discours tenu à l'occasion de son déplacement à Annaba, et retransmis en direct par la télévision algérienne,le président Boudiaf était assassiné sous les yeux de l'Algérie toute entière. Dix-huit ans après, son fils Nacer BOUDIAF revient avec Médi@terranée sur cet événement tragique.

Médi@terranée: Un assassinat de leur président suivi en direct par tous les Algériens à la télévision algérienne lors de son discours pendant son déplacement à Annaba. Le coupable: Boumaarafi, un tireur isolé ou déséquilibré mental? ou bien un coup du pouvoir politique monté de l'intérieur? livre_boudiaf.png
Nacer BOUDIAF: Boumaarafi ne peut être un déséquilibre puisqu'ils ont eu tout le temps de le connaitre pour en faire un lieutenant du Groupe d'Intervention Speciale. Isolé non plus, car il y a ce témoignage de la femme chez qui Boumaarafi s'est refugié apres l' "acté isolé":
"Le 29 juin , je préparais avec ma fille de la galette, quand soudain Boumaarafi fit irruption chez nous, j'ai crie et l'homme de grande corpulence, en uniforme bleue, m' a parle d'un assassinat commis sur la personne de Boudiaf: On vient de tuer le Président. Mes collègues sont en train de tomber sous les balles. Appelez la police pour qu'ils viennent me chercher", m'a t-il dit avec un sang froid remarquable." Le lieutenant assassin poursuit-elle devait exiger l'assistance des policiers de peur d'être éliminé!"
Est-ce que l'assassinat d'un Chef d'État est possible sans complot de l'intérieur et même de l'extérieur, Il est intéressant de relever les propos de M. Yvan Briant une personnalité française qui estime que "le pouvoir français est mal venu de verser sur la mort de Boudiaf des larmes de crocodile". Qu'entend-il par la ?

Médi@terranée:Le président Boudiaf dénonçait une mafia "politico-financière" en Algérie et cherchait une justice pour les victimes d'octobre 88
Nacer BOUDIAF: Effectivement, le 8 juin 1992, lors d'un discours télévisé, il a été le premier chef d'État algérien à dénoncer la mafia politico-financière et à rappeler que " l'ennemi d'hier est l'ennemi d'aujourd'hui". Le 29 juin , c'est-a-dire 20 jours après, il a été exécuté en direct à la télévision.

Médi@terranée: Quelle était sa position vis-à-vis des islamistes intégristes: au moment de son assassinat il commentait une phrase du Coran sur l'instruction et le savoir?
Nacer BOUDIAF:Son message aux islamistes algériens était très clair en leur disant qu'il faut s'occuper de Science et de Savoir au lieu de rester confinés au charlatanisme. Il leur a rappelé que les autres Nations nous ont dépassés justement par la Science .

Médi@terranée: Il y a eu le serment des membres de la Commission nationale d'enquête installée le 04/07/92; quel a été le devenir de cette commission, et/ou l'impunité des Assassins?
Nacer BOUDIAF: Dans le premier rapport de la commission d'enquête, il est clairement établi le 26 juillet 1992 que la thèse du complot y est suggérée. Extraits du rapport : " Cette thèse d'une action isolée ne nous parait pas des plus vraisemblables... S'il est constant que l'assassin affirme qu'il a agi seul et insiste sur ses mobiles tirés de ses convictions religieuses, il n'en demeure pas moins que les négligences, défaillances, les lacunes et le laisser-aller que nous avons relevés à tous les niveaux des services ayant planifié la visite, organise son déroulement et assure la sécurité présidentielle, ont constitué, de manière directe ou indirecte, des éléments ayant facilité objectivement le crime. A ce stade de l'enquête, la commission retient la thèse de négligences coupables et criminelles."
Le porte-parole de la commission M. Rezag Bara confirme : "Il y a une telle négligence, une telle défaillance constatée à Annaba, que nous ne pouvons croire a la thèse d'un acte isole". Par ailleurs, en date du 10 aout 1992, la commission d'enquête interpelle et met publiquement l'ensemble des services de sécurité devant leurs responsabilités pour démasquer " ceux qui ont permis" l'attentat criminel du 29 juin, "sachant la gravite du crime qui a été commis; par delà la personne du Chahid Mohamed Boudiaf."

Plus loin la commission interpelle le Haut Comité d'État (HCE) en disant : " Ce crime est un précédent trop grave pour notre pays et l'on ne peut se contenter de demi-vérités et d'arrangements d'appareils. Vous avez pris l'engagement devant des millions d'Algériennes et d'Algériens à faire éclater la vérité. L'histoire le retient".

Médi@terranée: L 'objectif essentiel du président Boudiaf et son leitmotiv: "L'Algérie avant tout", est-il à entendre comme un une réponse et une solution à la question "Où va l'Algérie?" Quel héritage aujourd'hui?
Nacer BOUDIAF: Dix-huit ans après son lâche assassinat, le peuple algérien demeure convaincu que Boudiaf a été le seul chef d'État qui a permis au peuple de renouer avec l'espoir de bâtir une vraie nation, basée sur la justice pour tous.nacer_boudiaf_interview.jpg

Article Médi@terranée