right_top.png

Monday 23 October 2017
 

Patrick KESSEL 2/2

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

pub news

 

Patrick_KESSEL.jpgPatrick KESSEL. AJMF, L'Amitié Judéo-Musulmane de France

L'ajmf
Qu'est ce que l'AJMF ?

L'Amitié Judéo-Musulmane de France



Depuis 2005, le « Bus de l’Amitié judéo-musulmane » sillonne une fois par an la France à la rencontre de sa population et propose d’engager le dialogue entre juifs et musulmans afin de parvenir à une meilleure connaissance des communautés juives et musulmanes, de leurs modes de vie respectifs et de leurs préoccupations.

Dans chaque ville étape des « Tours de l’Amitié », les diverses activités et manifestations sont organisées en partenariat avec de nombreuses associations locales, les maisons de quartiers, les maisons de jeunes, les pouvoirs publics ainsi qu’avec les communautés juives et musulmanes.

Les contacts pris durant trois ans avec ces différents partenaires ainsi qu’avec l’ensemble des participants aux « Tours de l’Amitié » connaissent aujourd’hui de nouveaux prolongements : nouvelles demandes d’interventions, conventions de partenariats, exportation de l’idée des « Tours de l’Amitié », etc.

Les manifestations proposées sont variées et évoluent au fil des ans.

Dès la première année, outre le fait d’avoir circulé huit à dix semaines de ville en ville afin d’entamer le dialogue avec la population sur la rencontre des juifs et des musulmans en France, les « Tours » ont été ponctués de manifestations diverses telles que des tournois sportifs entre jeunes, des pots de l’Amitié, des concerts, des soirées débats, des soirées théâtres, des conférences, des repas de la fraternité, etc.

Ces rencontres ont permis d’observer dans toutes les villes et les banlieues visitées par le « Bus de l’Amitié », d’une part le désir de dialogue, d’autre part le développement formidable du propos et stéréotype raciste, antisémite, anti-musulman, anti-français, etc.

Ce constat a, entre autre, influencé l’élaboration de l’exposition itinérante et multimédia sur le thème : « Cultures en partage ». Cette exposition a été présentée lors du « Tour de l’Amitié 2007 » prioritairement dans les écoles afin d’éclairer les élèves sur les traditions juives et musulmanes ainsi que sur les places des marchés, les places des mairies et autres lieux de grande circulation.

Ce constat est également à l’origine d’une convention de partenariat avec des spécialistes de sciences de l’éducation, de psychologie sociale, de sociologie des religions et des partenaires associatifs et politiques dans le but d’élaborer des programmes de séminaires et des outils pédagogiques de lutte contre les clichés et les stéréotypes en général, les stéréotypes et les préjugés antisémites et anti-musulmans en particulier.



ORIGINES  : L’expérience quotidienne durant le « Tour d’Ile de France » et lors de nos actions de terrain à travers les trois « Tours de France », nous a fait prendre conscience de manière plus aigüe, des véritables obstacles à la réussite de nos objectifs. En effet, ces rencontres ont permis d’observer dans toutes les villes de banlieues visitées, d’une part le désir de dialogue, d’autre part le développement à grande dimension du propos, du préjugé et du stéréotype raciste, antisémite, anti- musulman, anti-français, etc.


Grâce à l’exposition itinérante « cultures en partage » présentée lors du tour d’Ile de France 2007, nous avons permis aux élèves et aux jeunes, d’approcher le fait religieux, de faciliter la compréhension de l’autre et son acceptation.Sur la base des rencontres et des concertations populaires conduites lors des «tours d’Ile de France » 2006 et 2007,2008, l’AJMF implique de plus en plus de jeunes des cités dans la vie publique et dans le débat sur le vivre ensemble dans les cités d’Ile de France. L’association contribue ainsi à l’émergence de nouveaux acteurs /cadres et militants associatifs sur chaque territoire concerné par le tour.Les contacts pris avec ces différents partenaires associatifs ainsi qu’avec l’ensemble des participants lors des «Tours de l’Amitié » nous poussent à prolonger nos actions durant l’année, à intervenir à tout moment et plus fréquemment auprès de tous nos partenaires d’Ile de France et à diversifier nos actions.






Circulation du «Bus de l’Amitié Judéo Musulmane » et présentation de l’exposition itinérante dans près d’une trentaine de villes de la Région parisienne. Dans chacune des villes étapes, diverses manifestations, rencontres, et interventions (projections, exposition, concerts, conférences, soirées théâtrales et musicales, tournois sportifs, etc.) sont organisées. L’AJ-MF s’est dotée d’outils pédagogiques permettant de sensibiliser les plus jeunes à la lutte contre les stéréotypes, les préjugés et toute forme d’intolérance ainsi qu’aux valeurs liées à la citoyenneté et au respect de l’autre.Outils pédagogiques :Exposition itinérante :Un partenariat triangulaire a été étudié entre l’A.J-M.F., le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (M.A.H.J.) et l’Institut Monde Arabe (I.M.A.). Les deux musées ont été sollicités pour conseiller l’A.J-M.F. dans le choix des pièces anciennes, des photos, des habits traditionnels, des films, des livres, etc.Les pièces ont été sélectionnées par les spécialistes des deux Institutions de manières à montrer les traits et /ou les figures communes aux juifs et au musulmans. Grâce au deux organismes : le M.A.H.J. et l’I.M.A., une exposition de douze panneaux sur « juifs et musulmans – culture en partage » a été réalisée. Un des buts de l’exposition est de valoriser les points communs souvent peu connus des deux populations et désamorcer les conflits intercommunautaires. L’objectif de cette exposition est de sensibiliser le grand public et plus particulièrement les jeunes des quartiers que le « Bus de l’Amitié Judéo Musulmane » va présenter. Les thèmes, axés peut-être plus particulièrement sur la vie quotidienne, sont présentés sous forme de panneaux avec quelques textes courts et des illustrations. Par exemple : naissance des deux religions comme introduction ; les rites de la vie tels que le calendrier, le mariage, le deuil, les interdits alimentaires, etc.

Matériel multimédia: Le «Bus de l’Amitié Judéo Musulmane » a été équipé de 10 ordinateurs et les visiteurs peuvent ainsi visionner des CD et des DVD sur d’autres aspects de l’Islam et du judaïsme.Films documentaires :- The Jews from Sana’a du réalisateur : Yossi Turisky, 1988, Israël, 16 mn.Documentaire consacré à la vie des Juifs de San'a au Yémen à travers des images de la vie quotidienne de cette communauté dans la capitale Sana'a au début du XXe siècle.Shalom … Salaam, de la Chaine LCP, sur le « Tours de France de l’Amitié » 2007.-" Au commencement, il y avait des Juifs arabes" heureux, film documentaire autobiographique de Serge Lalou sur les Juifs en Algérie. Films de fiction :-Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron, L’Union sacrée d’Alexandre Arcady, L’Amitié plus forte que la haine de Daniel Kupferstein, etc.- Émissions télévisées et principalement Sources de Vie : avec André Chouraqui, Michel Serfaty, Josy Eisenberg, Boubakeur, etc.Discographie non exhaustive :- Collection Trésors de la chanson judéo-arabe (Budamusique) :Reinette l’OranaiseLine MontyBlond-Blond etc.- Collection Institut du monde arabe (IMA)Nassima, chanteuse. Musique andalouse d’AlgerAmina Alaoui. Voix arabo andalouse (Maroc), voix soufie, voix d’amourNaguila, groupe de quatre musiciens, juifs et musulmans. Chants mystiques séfarades, Zmpreinte digitale, Harmonia Mundi, etc.- Chants sacrés des synagogues du MaghrebAlain Chekroun : Volume 1 avec Taoufik Bestandji et Volume 2 avec Kamel LabbaciLes aspects artistiques. La pièce de théâtre « l’épicier du coin » de Serge Misrai a été jouée dans de nombreuses salles (salles communales, théâtre, maison pour tous, maison de quartier) lors des étapes du «Bus de l’Amitié Judéo Musulmane » et a été, le plus souvent, suivie d’un débat sur l’amitié et la fraternité entre juifs et musulmans.
Dans chacune des villes, l’équipe de l’AJMF a crée des partenariats avec des maisons de quartiers, des associations de jeunes, (Voir convention avec l’association Millenium) des mouvements de jeunesses, des responsables communautaires et des établissements scolaires.Les interventions auprès de ce public seront diverses :
- Présentation de l’exposition itinérante
- Présentation et utilisation des outils pédagogiques
- Débats
- Conférences
- Tables rondes
-Tournois sportifs
- Activités artistiques

Grâce aux interventions auprès des jeunes, l’AJMF poursuit son travail de sensibilisation à la lutte contre toute forme de préjugés et d’intolérance et aux valeurs liées à la citoyenneté et au respect de l’autre.Les rencontres organisées dans les associations de jeunes, les maisons de quartiers et les maisons pour tous permettent d’ouvrir les jeunes sur des cultures et mode de vie différents, de les sensibiliser à la propagation inquiétante des stéréotypes et clichés racistes et antisémites et de débattre avec eux sur des thèmes tels que la citoyenneté et les valeurs républicaines.L’action envisagée veut convaincre de son caractère complémentaire au travail accompli par les associations de banlieues. Ces dernières s’attachent à donner à leurs jeunes une place dans la société civile, intégration, conscience citoyenne, progrès social, réussite professionnelle, etc.. l’AJMF se veut complémentaire en aidant ces populations à changer leur image, à re- dessiner leur représentation dans le contexte politique, les débarrasser de la stigmatisation médiatique liée à la violence dans les cités, enfin, à leur donner le sentiment d’une plus grande responsabilité dans la société française.