right_top.png

Sunday 26 May 2019
 

Interview - Antoine Bonnel

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

pub news

FOODS & GOODS

pub_foods_goods.jpg

 

Interview - Antoine Bonnel Aujourd’hui, le halal représente un marché de 7 millions de consommateurs.

en France et constitue désormais 10% de la consommation alimentaire globale en France.

Après les plats cuisinés surgelés, confiseries, les produits biologiques Halal, les industriels développent des produits d’hygiène, des cosmétiques et des produits pharmaceutiques Halal.Toutes les enseignes de la grande distribution proposent désormais à leurs clients de larges rayons dédiés aux produits halal.

 

FOODS & GOODS

 

Halal expo confirme son positionnement de rendez-vous majeur entre les fabricants et les acheteurs de produits Halal

Seul salon spécialisé sur les produits Halal en Europe, Halal expo a enregistré une progression de 43.7% de son visitorat en 2010. -Halal.jpg

Déjà présente dans les circuits de distribution traditionnelle ou en GMS, l’offre Halal se diversifie proposant notamment des produits biologiques. Elle investit également la restauration collective. Aujourd’hui, le halal représente un marché de 7 millions de consommateurs en France et constitue désormais 10% de la consommation alimentaire globale en France. Chapô : Avec 500 milliards d’euros, le marché mondial du Halal progresse rapidement.
En France, la communauté musulmane représente environ 5 millions de personnes et pèse plus de 4 milliards d’euros.  Une progression qui incite les grands groupes agroalimentaires à investir ce marché, souvent à grand renfort de publicité.

Halal expo surfe sur cette dynamique.

Les opérateurs spécialisés dans la production Halal, comme Isla Delice, s’affichent sur les murs des grandes villes en 4x3. D’autres investissent le petit écran comme le fabricant de plats cuisinés Zakia, filiale du groupe italien Panzani. .

Ce dernier a créé la surprise, dans le landernau médiatique en s’exposant en tant que partenaire d’Un dîner presque parfait, l’émission quotidienne de M6 qui met en compétition cinq candidats d’une même région
pour remporter le dîner presque parfait de la semaine.

Pourtant, on est loin de constater une déferlante médiatique comme dans les marques nationales. Paradoxalement, l’arrivée du Halal dans la publicité et dans les MDD permettrait la sortie de ces
produits du secteur informel et communautaire et générer toujours plus de chiffres d’affaires pour les fabricants et revendeurs. Pourtant, la majorité des industriels est encore frileuse à médiatiser leur activité dans le domaine du Halal, craignant d’associer leur image à celle d’une demande communautaire plutôt qu’identitaire. Quant aux enseignes commerciales, elles veillent à conserver une longueur d’avance sur leur concurrents directs, que sont les magasins traditionnels de quartier.

Rappelons que les achats de produits Halal demeurent encore fortement ancrés dans la distribution traditionnelle (épicerie, boucherie). L’étude IFOP publiée en janvier 2010 le confirme. 92% personnes interrogées déclarent acheter la viande halal dans une boucherie Halal. Ces derniers achètent régulièrement des produits alimentaires orientaux ou maghrébins traditionnels (82%), des plats cuisinés (40%), et plus rarement des bonbons, des confiseries (35%).

Lors de leur acte d’achat, ils sont attentifs la composition du produit, vérifiant qu’il ne contient pas d’ingrédients haram (45%).foodsetgoodspng147x147.png

 

 

 

 

Commentaires 

 
# test 21-12-2010 06:34
test1
Répondre | Répondre en citant | Citer